Le mot expos découpé dans du papier journal

Dessin de Julie ProustMa première exposition se sera faite grâce à Mariane et Marie (et Claude pour l’accroche !) dans une maison particulière. Un temps réservé à des proches, intimes et connaissances, qui aura été pour moi un vrai déclencheur tant mon ressenti et les retours me portent encore à ce jour. La première fois est souvent si décisive du parcours…

Ma seconde exposition à la Table de William, restaurant de qualité à Toulouse, aura également été une belle expérience. La sortie du strict cadre des proches, une ouverture, une belle rencontre et… une piste vers ce qui sera mon prochain lieu d’exposition. L’action engendre l’action.

Mes expositions suivantes se feront au sein des Rendez-Vous Singuliers de St Felix. Un évènement annuel organisé par une bande de joyeux drilles, amateurs d’arts contemporains et d’excentricité, à St Félix du Lauragais. Avec eux, je vais découvrir ce que cela fait de passer trois jours avec d’autres créateurs, de participer à un mouvement singulier, d’échanger, d’être dans le bain d’un monde où les individualités s’expriment. Une immersion qui va me plaire et m’amènera à participer à une autre édition, l’année suivante, dans une village des Corbières, les Rendez-vous s’étant déplacés… Vivre fait voir du pays.

Alors que je passe devant la Mucca, LA papeterie de Toulouse, où beauté et originalité s’alimentent avec aisance, je m’aperçois que leur petite vitrine accueille une exposition. Il ne m’en faut pas plus pour aborder
les êtres délicieux qui font vivre ce lieu, m’entendre avec eux et me retrouver quelques mois après dans leur vitrine. De cette expérience sortiront mes petites boîtes, achetées à la Mucca et habillées de mes univers ; on ne peut jamais ressortir les mains vides de cet endroit…

J’exposerai ensuite au Prieuré St Martin de Cézas, dans les Cévennes, village de mon enfance, grâce à l’énergie farouche de Jean-Claude, Fanchon et Anne-Marie, ma mère, qui présenteront mon dossier à l’association Asphodèle et assureront pour moi les permanence dans ce lieu magique mais très retiré.
Le retour au source a cette saveur particulière de ceux sur qui l’on sait compter.

L’exposition suivante se tiendra au Chat noir, bistrot toulousain où la qualité règne. Un bonheur de s’y afficher et de participer, modestement, à la belle aventure de cette équipe dont l’éthique me touche. Et l’aventure appelle toujours l’aventure…

L’exposition Ô thé divin, se fait dans le cadre d’un festival annuel, Ravensaré, organisé par l’association le Trait bleu. Un acte de candidature lancé comme une bouteille à la mer et en retour ce beau cadeau d’une proposition d’exposer dans un lieu chaleureux, à une rue du Capitole, tenu par des êtres charmants qui ont su donner un vrai sens à leurs vies. Toute expérience donne à penser…

expo 12 13 décembre 2014
Rendez-vous singuliers
2016-05-31 Table de William